8.5.13

Tribute to Angela Davis... Parce qu’être une femme indignée n'est pas une sinécure !

Hello vous!!!

Aujourd'hui j'ai envie de rendre hommage à une fondamentale, une humaniste et l'une des plus belles femmes qu'il m'est été donné de voir!



Le destin d'Angela était tout tracé, née dans une famille d’intellectuels de sensibilité communiste et militants pour les droits civiques, la sublime ébène grandit dans la "Dynamite Hill", une sinistre bourgade du comté de Birmingham (Alabama), connue pour être le lit de conflits interraciaux.
Brillante étudiante de la Brandeis University dont elle sortira d'ailleurs lauréate, Angela trompe son isolement.            ( Elle est en effet, une des trois  étudiants noirs fréquentant cette université) en se passionnant pour des écrivains tels que Camus ou Sartre. Mais très vite, elle est remarquée et adoubée par celui qui deviendra son pigmalion, le professeur de philosophie, sociologue et théoricien politique d'origine allemande,  Herbert Marcuse . Angela confiera plus tard dans une interview, que Marcuse lui avait enseigné que tout en étant  une étudiante boursière , elle pouvait être une universitaire, une activiste,  et une révolutionnaire.
Angela Davis est mondialement connue surtout pour son activisme et son appartenance au Black Panthers (dont elle ne sera d'ailleurs jamais une membre officielle), mais c'est si réducteur! En effet, la  jeune professeure en philosophie était indignée par l'état global de la société américaine. Les droits civiques pour lesquels elle militait au prix de sa liberté, étaient avant tout une question de dignité humaine. Fondatrice de "la Résistance critique" , une organisation militant pour une humanisation des prisons, Angela Davis est l'instigatrice de nombreuses recherches en féminisme et membre du parti communiste américain (étiquette sous laquelle elle candidatera à la vice présidence des Etats-unis d'Amérique à 2 reprises au début des années 80).
 Elle épousa tous les combats de son temps, elle n'avait en effet que l'embarras du choix dans une  Amérique impérialiste et obscurantiste des années Nixon puis Reagan: elle lutta pour les droits des homosexuels, s'opposa à la guerre du Vietnam, lutta pour réformer le système pénitentiaire américain qu'elle qualifie d'esclavage moderne...
Dans ma vie de femme, de professionnelle ou simplement de citoyenne je m'inspire souvent des combats d'Angela pour ne pas m'abandonner à l'anesthésie intellectuelle et à la culture de l’égoïsme qui régissent notre société. Il n'est pas de Monde vivable si nous demeurons dans le confort et que tout près de nous nos semblables survivent dans la misère, la discrimination, l'aliénation...
 Nous avons tous  la faculté de nous indigner et nous devons nous indigner car il s'agit avant tout de condition humaine. Non, ça ne touche pas que le voisin pédé, la dame sans papiers et sa ribambelle de mômes, le vieillard acariâtre ou l'idiote qui se laisse taper par son mec. La misère est universelle!
J'ai crée cette robe en pensant à Angela, j'aime la porter les jours ou j'ai un petit combat quotidien à mener...je m'y sens comme une amazone du Dahomey:-)


Que l'inspiration soit avec vous et avec votre esprit, Bisous tous pleins!!!







Robe: Création perso / Trench en cuir:  acheté  chez  New  Puces (Rue de l'université, 34000 Montpellier) / Sandales en daim: New look / Sac à main: Fendi vintage acheté chez New Puces / Sautoir et bracelets en ébène : Acheté au marché de Treichville (Abidjan, Côte d'ivoire)